Rechercher
  • Eric Letard

Cultiver la chance

Article parut dans le magazine "Com'sur un Plateau"

N°7 mars 2018



Pourquoi certaines personnes ont le sentiment d’être nées sous une bonne étoile et d’autres ont la certitude d’être maudites ? La chance est-elle le fruit du hasard ou est-elle une capacité ?


Développer son capital chance… oui ! C’est possible !

Selon les résultats de nombreux travaux scientifiques, la chance n’est en rien une bénédiction ou un hasard mais une réelle capacité qui se travaille et se développe, au même titre que d’autres capacités cognitives ou relationnelles.

Statistiquement, tout le monde a le même nombre d’opportunités dans la vie, alors, si vous souhaitez développer votre capital chance, je vous propose d’appliquer les 4 comportements que les personnes dîtes « chanceuses » adoptent :


1 : Provoquez le maximum d’occasions de partages et d’échanges

Pour vous trouver « au bon moment, au bon endroit » et percevoir que de nombreuses occasions favorables se présentent à vous, adoptez ces 3 principes :

Construisez et entretenez un « réseau de chance », vous avez un projet, une envie, une idée, faites le savoir à tout votre entourage : vos amis, vos collègues, les personnes que vous croisez dans le cadre de vos loisirs, et dans la vie de tous les jours. Soyez curieux des personnes que vous rencontrez et maintenez le contact par des échanges périodiques, demandez-leur des conseils, informez-vous sur leurs projets, leurs problèmes…

Soyez attentifs à tout ce qui se passe autour de vous Nous avons très souvent une perception « sélective » de la réalité, nous retenons souvent uniquement les informations qui nous confortent dans nos points de vue en ignorant le reste. Questionnez, demandez des explications, des précisions, apprenez à développer une vision globale et relativiste sur le monde, les évènements, à penser autrement à comprendre les différents points de vu sans les juger car le jugement empêche de percevoir des éléments qui pourraient bien vous être utiles et réduit de fait les opportunités.

Soyez ouvert à de nouvelles expériences, apprenez à considérer toutes les évolutions de notre monde en perpétuelle mutation comme des opportunités de développement pour vous en vous intéressant à un maximum de sujets, en n’hésitant pas à sortir des sentiers battus, en explorant de nouvelles manières de penser, en découvrant de nouveaux modèles de vie…

Plus vous ferez preuve de curiosité et d’ouverture, plus vous augmenterez les opportunités de développer vos chances.


2 : Développez votre créativité

La créativité est intimement liée à l’intuition qui est un processus inconscient très rapide de traitement des informations issues de nos expériences antérieures. Mais l’intuition seule ne suffit pas, il est nécessaire de se mettre en condition, d’avoir une intention positive préalable pour transformer un évènement en opportunité

Ecoutez votre voix intérieure, cette petite voix qui vous dit ce qu’il faut faire et aussi de vous faire confiance, d’avoir confiance en vos capacités. Plus vous aurez confiance en vous, plus vous aurez confiance en vos choix de vie et plus vous ferez confiance aux autres.

Développez votre intuition C’est-à-dire développez vos capacités qui seront les « briques » fondamentales de votre intuition. Comme tout le monde vous avez des aptitudes, des capacités et des talents et vous en avez conscience ou non. Vous pouvez vous faire aider par ceux qui vous connaissent ou par un professionnel pour les identifier, en prendre conscience puis les valoriser et les développer. Apprenez à construire votre vie autour de vos sources de plaisir et de réussite.


3 : Cultivez vos ambitions et vos rêves

Croire que rendre ses rêves et ses ambitions est possible dans la vie, en s’ajustant et s’adaptant si nécessaire (principe de réalité), est un puissant générateur d’opportunités. Thomas Edison réalisa plus de 1200 tentatives avant de réussir à mettre au point l’ampoule électrique il ne cessa jamais de croire en sa capacité de réussir. La fatalité n’existe pas.

Croyez en vos projets de vie, adoptez la « pensée positive », relativisez les avis des personnes négatives, nourrissez-vous d’exemples vécus par les personnes que vous admirez pour ce qu’elles ont fait. Explorez votre projet sous tous les angles, testez-le jusqu’à en être convaincu au plus profond de vous-même. Présentez le aux personnes qui vous veulent du bien et qui sont sincères avec vous.

Montrez-vous ouverts et chaleureux vis-à-vis des autres, Il y a toujours à apprendre des autres, que ce soit dans le négatif (ce qu’il ne faut pas être/faire) ou le positif (ce qu’il faut être/faire). Pour faire des rencontres fructueuses et enrichissantes, adoptez un comportement accueillant, bienveillant et « souriant », qui génèrera de la sympathie et l’envie chez les autres d’entrer en relation avec vous (si ce n’est pas le cas, persévérez, vous verrez que beaucoup finiront par le devenir).

Agissez et persévérez, aucune mise en œuvre n’est aisée et le chemin sera très certainement semé d’embuches, tous les entrepreneurs vous le diront. Identifiez et remettez en cause les éléments qui posent problème, agissez différemment en adaptant une partie de votre projet de vie si cela est nécessaire. Ne cherchez pas LA bonne solution qui est un mythe, là encore explorez, testez et adoptez ce qui répond le mieux à votre besoin.


4 : Adoptez le « positivisme » face aux difficultés de la vie

La vie est loin d’être un « long fleuve tranquille »… Comme tout le monde, les personnes « chanceuses » rencontrent des échecs, vivent des ruptures professionnelles ou personnelles, sont malmenées par des conjonctures défavorables. Et pourtant, ils adoptent tous un système identique face aux difficultés de la vie. Le voici.

Développer son positivisme, les expériences négatives sont aussi de formidables opportunités d’apprentissage sur soi, sur les autres, sur le monde. Il est utile et bénéfique de comprendre ce qui s’est passé afin d’adopter des comportements ou des modes de pensée nouveaux qui permettent d’éviter de revivre ces situations difficiles. Les personnes chanceuses s’attachent à rechercher le côté positif d’une situation négative et pensent que l’expérience n’est pas ce qui arrive à une personne mais ce que la personne fait de ce qui lui arrive.


A vous de jouer !

Nous savons à présent qu’il est une certitude : la chance est une capacité que nous avons la possibilité de développer !

Vous avez le choix d’être chanceux… ou non. Tout dépend de vous et non des autres ou des circonstances. Si vous en doutez c’est que vous avez adopté des « croyances limitantes » qui vous freinent dans votre évolution personnelle et/ou professionnelle. Dans ce cas, je vous annonce une bonne nouvelle : vous pouvez modifier ces croyances qui vous limitent en construisant d’autres qui soient plus positives pour vous et ainsi développer votre confiance en vous. Vous avez 2 options : soit vous y parvenez par vous-mêmes, soit vous vous faites accompagner par un professionnel (coach, thérapeute).


« La chance, finalement, est avant tout une façon d’être, ou plutôt d’être au monde, que ce soit en relation avec soi, avec les autres ou l’ensemble des univers qui nous entourent »*



Pour en savoir plus :

*Philippe Gabilliet, 2 ouvrages, Eloge de la chance et Eloge de l’optimisme Editions Saint-Simon

Francis Boyer, articles sur le JDN

Sabine Bourgey, l’Art et la manière d’avoir de la chance, éditions le Cherche Midi

Richard Wiseman, Notre capital chance, apprendre à l’évaluer et le développer, éditions JC Lattès



0 vue