Rechercher
  • Eric Letard

Un monde d'émotions

Mis à jour : 3 août 2018

Article parut dans le magazine "Com'sur un Plateau"

N°2 dec 2016


Toutes nos émotions sont utiles....

Un monde d’émotions…

Pour les uns, elles gâchent la vie, pour les autres elles pimentent l’existence. Les émotions ont deux faces, c’est vrai, l’une agréable et l’autre sombre. Alors sont-elles nos alliées ou nos ennemies?


Pourquoi ressentons nous des émotions ?

Dans un monde ou la maîtrise de soi, et donc de ses émotions, semble être le mot d’ordre qui prévaut, nous pouvons aussi nous demander ce que serait une vie sans émotions ?

Les émotions colorent les expériences de notre vie quotidienne. Qu’il s’agisse de la joie ressentie lors d’un moment heureux ou de la tristesse éprouvée quand un malheur nous touche, elles nous informent sur les évènements auxquels nous attachons de l’importance.

Associées à la raison, elles influent positivement sur nombre de nos facultés. De nombreux travaux en sciences affectives montrent leurs rôles dans l’apprentissage, la communication, sur la mémoire, dans nos prises de décisions,…


Quand il y a trop d’émotions … ou pas assez

Dans notre vie quotidienne où nous sommes constamment sollicités, peur, colère, tristesse, joie, culpabilité, et bien d’autres émotions se succèdent souvent avec frénésie. Quelques fois aussi, des émotions pénibles, désagréables, bloquantes, qui n’auraient pas lieu d’être, apparaissent. Elles sont issues de nos expériences de vie et nos pensées les réactivent, souvent anarchiquement et automatiquement.

Vivre beaucoup d’émotions désagréables ou les vivre avec beaucoup d’intensité commande à notre corps de réagir et mobilise beaucoup d’énergie. Sur une longue période, si nous ne pouvons pas récupérer, notre organisme s’épuise, le stress s’installe et nous avons alors plus de risques de souffrir de divers troubles et maladies.

A l’inverse, ne pas ressentir d’émotions est souvent le symptôme d’un blocage du ressenti émotionnel. La personne s’est coupée, de façon plus ou moins consciente, de ses sensations. Les émotions s’expriment alors par d’autres moyens, les troubles, douleurs et maladies sont, là encore, la voie que notre corps utilise pour nous informer d’un problème.


Peut-on contrôler nos émotions ?

C’est une question que beaucoup d’entre nous se posent.

Les émotions étant en partie gérées de façon automatique et non consciente il n’est pas possible de les maîtriser.

Toutefois, nous pouvons agir de façon indirecte sur nos émotions et ce via des techniques naturelles et simples. Les exercices de cohérence cardiaque, la méditation, l’hypnose, les techniques respiratoires,… sont très efficaces et permettent de les vivre plus confortablement. Ces techniques peuvent également être utilisées pour amener des émotions positives qui favorisent l’imagination, la créativité et le bien-être.

Une vie équilibrant les activités professionnelles, physiques, les relations humaines, une alimentation variée, des périodes de repos, permet également à notre organisme de bien réguler notre « thermostat émotionnel ».


Quand nos émotions nous parlent….

Quand nous y sommes attentif, les écoutons, les accueillons sans jugement plutôt que chercher à les contrôler ou les éviter, alors nous accédons à des informations importantes sur nos états intérieurs.

Les émotions sont des messagères. Elles sont les voyants sur notre tableau de bord personnel, elles nous indiquent si tout va bien ou si nous devons porter attention à un problème lié à nos besoins de sécurité, d’amour, de reconnaissance, …

Ainsi, nos émotions sont de formidables ouvertures pour mieux nous connaître, identifier et transformer les pensées limitantes qui nous gênent ou nous bloquent et aussi cultiver celles qui nous donnent du bonheur et de la joie.


Mieux vivre avec ses émotions

Mieux vivre avec nos émotions c’est cultiver notre équilibre « tête-cœur-corps », c’est accueillir les plus douloureuses qui nous aident à passer les caps difficiles, c’est aussi cultiver les émotions positives qui améliorent nos paramètres physiologiques et diminuent les risques de troubles physiques et psychiques.

Les études d’impact des émotions sur la santé nous montrent que la joie, la gratitude, la curiosité améliorent notre longévité en bonne santé.

Agréables, désagréables, nos émotions sont toutes utiles, elles agissent aux niveaux de nos comportements, de nos pensées et de nos relations sociales. Elles sont des guides inestimables qui nous aident à prendre soin de nous, à avancer dans le sens de nos valeurs et en harmonie avec le monde qui nous entoure.



Quelques livres autour du sujet :

Daniel Goleman : L’intelligence émotionnelle, (éd J’AI LU)

Christophe André, François Lelord : La force des émotions, éd Odile Jacob)

Ilios Kotsou : Petit cahier d’exercices d’intelligence émotionnelle (éd jouvence)

5 vues