Rechercher
  • Eric Letard

La Gratitude, c'est bon pour le moral!

Mis à jour : 3 août 2018

Article parut dans le magazine "Com'sur un Plateau"

N°5 septembre 2017


La gratitude, c’est bon pour le moral !!!


Est-ce que vous pouvez vous remémorer un moment ou vous avez ressenti de la gratitude à votre travail, lors d’un moment en famille, au cours d’une promenade,… ?

Si vous réussissez ce petit exercice vous allez constater que, quelle que soit votre situation du moment, vous allez ressentir une émotion agréable…

En effet, il existe deux voies pour améliorer notre bien-être, la première consistant à vivre des expériences agréables comme lire un livre, se balader en forêt, rencontrer des amis, … la seconde étant de se créer un état mental qui va modifier la perception que nous avons du moment que nous vivons.


Qu’est-ce que la gratitude ?

Le philosophe André COMTE-SPONVILLE la défini ainsi : « La gratitude est un second plaisir, qui en prolonge un premier : comme un écho à la joie éprouvée, comme un bonheur en plus pour un plus de bonheur ».

Souvent confondue avec la politesse (dire « merci »), la gratitude est bien plus qu’une simple forme de remerciement liée à un apprentissage social automatisée. Ce qui la distingue c’est qu’elle est une émotion spontanée et agréable, de joie, de surprise, d’émerveillement, qui nous rapproche d’autrui, de la nature, des éléments, des circonstances,… La gratitude est un amplificateur du positif dans notre vie!!!

Alors, cultivons notre gratitude !!!

Oui…. Mais… ça n’est pas si simple car il existe de nombreux pièges…


Les pièges « anti-gratitude »

Ils sont nombreux et il est important de les connaître pour les empêcher de polluer notre bonheur, parmi les plus courants il y a :

- La culture actuelle du « Moi d’abord», qui nous fait croire que nous sommes plus importants qu’autrui et que les choses nous sont dues…

- La culture « négative », particulièrement développée en France ou l’on cherche souvent à identifier les problèmes plutôt que cultiver les forces…

- La culture du pessimisme qui nous aide à porter attention sur les difficultés plutôt que voir la réalité beaucoup plus complète avec son versant positif…

- Le manque de compétence émotionnelle bien souvent absente et quelques fois tabou dans notre éducation…

- La peur d’être redevables si on fait preuve de gratitude…

- …

En étant bien conscient de ces pièges nous pouvons rééquilibrer notre attention, réduire notre perception du négatif et regarder la partie positive de notre quotidien.


Développer son bien être par la gratitude

. Une fois les pièges identifiés et contournés, l’idée est de développer dans notre quotidien des pratiques de repérage des aspects et des moments positifs de notre vie, ces moments qui ont du sens pour nous.

La première attitude à développer est de sortir de nos routines et de ce qui nous semble « aller de soi » pour prendre conscience de ce que nous pouvons percevoir comme un cadeau :

Le petit café que l’on a partagé avec un(e) collègue, un lever ou un coucher de soleil aperçu furtivement , l’observation attentive d’une fleur, d’une maison, les 5 minutes passées dans son lit entre le moment du réveil et celui de lever, la surprise d’un appel téléphonique d’un(e) ami(e), … jour après jour, en étant attentif à nos émotions et sensations présentes, le simple fait de poser un regard bienveillant et de pleinement vivre ces petits moments agréables va nous permettre d’augmenter notre bien-être. C’est la première voie citée plus haut.

Revivre ces expériences positives et savourer de nouveau l’émotion de gratitude qu’elles engendrent constituent la seconde voie pour améliorer notre bien-être.

Pour cela je vous propose de:

- tenir d’un « journal de gratitude », sur lequel vous noterez chaque jour les expériences positives (de 1 à 5) que vous avez vécu dans la journée. En les notant, prenez le temps de vous remémorer pleinement ces moments, de repérer pourquoi vous ressentez cette satisfaction, cette joie, de qui était présent, notez des choses différentes chaque jour et les aspects différents des expériences récurrentes.

- D’écrire régulièrement des lettres de gratitude (une par personne, que vous enverrez ou non), des lettres adressées à des personnes qui ont dit, ou qui ont fait des choses qui ont influencé votre vie, qui étaient bonnes pour vous. Soyez précis et concrets sur ce que ces personnes ont fait ou ont été pour vous et sur comment, aujourd’hui, vous vous en souvenez encore.

- De faire des visites de gratitude, qui consistent à remettre directement en main propre une lettre de gratitude à la personne concernée. Si vous pouvez faire cette démarche qui n’est pas toujours facile, ces rencontres donneront lieu à des moments d’une grande intensité émotionnelle…


Les multiples bienfaits de la gratitude

En ouvrant les yeux sur ce qui nous entoure et en percevant la chance que nous avons d’éprouver des émotions pour des choses toutes simples, ces cadeaux de la vie, nous nous offrons de multiples bienfaits : des bienfaits physiques comme une meilleur qualité de sommeil, de meilleurs défenses immunitaires, une augmentation de la vitalité,… des bienfaits psychiques comme une augmentation du degré d’émotions positives et de la satisfaction de la vie, du sentiment de bien-être et des bienfaits sociaux comme des relations plus positives, un sentiment de confiance accru,…

Et aussi… en cultivant la gratitude, vous en sèmerez autour de vous et ainsi vous donnerez la chance aux autres d’en découvrir tous les bienfaits…



Quelques livres autour du sujet :

Jacques Lecomte : La Bonté humaine (Odile Jacob, poche)

Rébecca Shankland : Les pouvoirs de la gratitude (Odile Jacob, les carnets de vie)

Yves-Alexandre Thalman : Petit cahier d’exercice de gratitude (Jouvence, Petit cahier)



1 vue